Groupe de travail « handicap » – 31 janvier 2017

Imprimer
Cette réunion du groupe de travail « handicap » avait pour objectif d’entamer la discussion sur le plan triennal 2017-2019 en faveur de l’emploi et de l’insertion des travailleurs en situation de handicap et sur la convention FIPH qui lui sera liée.

Elle était présidée par Grégoire Jourdan, adjoint au SDDPPRS. Étaient notamment présents Christophe Conan, correspondant handicap, Jeanine Benoliel, médecin du MAAF, Marie-Claire Hamon, chef du bureau d’action sociale du MAAF.

La CFDT était représentée par Philippe Hedrich, Nathalie Thieriet et Céline Torresan.

Avancement du plan de communication des actions du MAAF en matière de handicap

Le plan de communication prévoit un déploiement des outils de sensibilisation notamment grâce à un réseau d’ambassadeurs.

La CFDT est favorable au déploiement d’un tel réseau, si tant est que le rôle dévolu à ces volontaires ne soit pas réduit à celui de simples « colleurs d’affiches », mais qu’ils puissent réellement faire progresser le « vivre ensemble ». Elle souhaite que, grâce à une formation – d’ailleurs prévue dans le plan –, ils puissent devenir dans leurs directions des personnes-ressources en appui des secrétariats généraux des DRAAF. La CFDT sera très attentive au projet de note de service en préparation à ce sujet.

Selon le ministère, les ambassadeurs ne doivent pas nécessairement être issus des services de ressources humaines. Il évalue la charge de travail d’un ambassadeur à une dizaine de jours par an. Les correspondants régionaux « handicap » (souvent le secrétaire général) proposeront des ambassadeurs sur la base du volontariat, avec l’accord du directeur de la structure et avec l’appui du responsable de la communication.

Un comité de pilotage sera réuni le 14 février 2017 sur la campagne «communication Handicap ». Les personnels y seront représentés par les secrétaires du CHSCT du MAAF.

Projet de plan triennal 2017-2019 en faveur de l’emploi et de l’insertion des travailleurs en situation de handicap

Les axes d’actions du plan Handi-Cap 2017-2019 ont été présentés, et la gouvernance précisée. Dans ce cadre, les recrutements, le maintien dans l’emploi, la communication, les innovations et l’accessibilité constituent des actions prioritaires, qui seront évaluées à l’aide d’indicateurs, selon les prescriptions du FIPHFP.

La CFDT a tenu a exprimer la nécessité d’accompagner les agents en situation de handicap dans leurs parcours professionnels ; à titre d’exemple, les démarches d’inscriptions à des concours en vue de promotion professionnelle ne doivent pas se transformer en parcours du combattant. Une sensibilisation à la problématique des personnels en charge de l’organisation des concours (sur la règlementation en vigueur et la communication bienveillante) pourrait souvent suffire à faciliter les choses…

Pour l’administration, les dernières statistiques semblent montrer que les personnes porteuses de handicap ont des taux de promotion comparables à l’ensemble des agents (environ 10%).

Projet de convention triennale MAAF-FIPHFP

La précédente convention étant arrivée à son terme, un nouveau projet doit être déposé pour les années 2017 à 2019 par le MAAF. Il s’articulera autour des moyens nécessaires à la mise en œuvre du plan d’action triennal et sera présenté en CHSCTM le 22/03, en CTM mi-mars, et au comité national FIPHFP le 23 mai 2017.

Une enquête réalisée en 2016 a permis de recenser 1505 personnes en situation de handicap au MAAF.

Les montants mobilisés pour permettre le transport entre domicile et travail de ces agents représentent un tiers des sommes investies dans l’aménagement des postes de travail (250k€ sur 750k€ en 2016) ; elles ont été multipliées par 5 en 2016. Aussi, compte tenu de la tension ressources-besoins et de la baisse prévisible des dotations FIPHFP, des pistes de réduction des dépenses seront examinées au cas par cas, en impliquant les agents et les gestionnaires locaux : covoiturage, télétravail, participation des agents, des services… Ainsi, le recours au taxi ne sera pas systématiquement retenu, et les structures pourraient être amenées à participer au frais.

La CFDT sera attentive, y compris localement, dans chaque direction, à ce que les solutions soient étudiées « sur mesure » de sorte à permettre aux agents concernés et aux communautés de travail une meilleure qualité de vie au travail.

N’hésitez pas à contacter la permanence  pour toute question ou accompagnement dans vos démarches.

5 Commentaires on "Groupe de travail « handicap » – 31 janvier 2017"

  1. Bonjour, je suis intéressé pour intégrer ce groupe « d’ambassadeurs », au nom très pompeux

  2. @mallet
    Merci de votre intérêt et merci de vous engager pour cette cause. Vous allez être contacté directement par nos permanents. Accessoirement, en effet, le terme « ambassadeur » évoque un peu trop le smoking et les cocktails, mais bon, c’est la dénomination officielle !!

  3. Bonjour, quelques remarques.
    Tout d’abord la photo choisie me déplait. Parmi les handicaps, les PMR ne représentent que 8% du total.
    Ensuite, connaitre les statistiques de concours précises, par grade, est nécessaire. Notamment à regarder d’autant plus près que l’on monte en grade.
    Enfin, le taux d’emploi de 6% au sein de l’EAP parait loin d’être atteint car il serait inférieur à 3% aujourd’hui selon les déclarations volontaires des agents.

  4. Frédéric Mahé | 7 février 2017 à 13 h 36 min |

    @Verhaege Bonjour. Pour la photo, je peux répondre, puisque c’est moi qui l’ai choisie, et que je n’en suis pas tout à fait satisfait, pour les mêmes raisons que les vôtres. Mais (et c’est un « mais » de taille), l’handicap est associé dans les représentations collectives au fauteuil roulant, et cela permet une identification rapide du thème abordé dans l’article. Il fallait aller au plus efficace. Mais pour le prochain article sur ce thème, je prendrai plutôt une illustration de malvoyance, par exemple.

    Pour vos autres questions, je transmets à mes collègues, et si vous avez des données dont ne nous disposerions pas, merci de nous les envoyer !

  5. Il suffit de les demander au ministère, par corps, grade et pour l’EAP seul, avec taux global pour l’EAP : « Une enquête réalisée en 2016 a permis de recenser 1505 personnes en situation de handicap au MAAF. » dixit votre compte rendu sur cette page internet, ce qui est finalement rapide à traiter anonymement avec excel …

Faire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.